Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 14:22

P751.jpgPerdu dans la multitude bigarrée de « Paris Plage » j’observais l’autre jour un jeune couple d’amoureux. Assis sur un muret, ils regardaient dans la même direction avec dans leurs yeux l’expression d’un vide insondable.
De toute évidence, ils s’emmerdaient.
Je me souvenais alors d’une étude portant sur les qualités recherchées en priorité par la femme chez l’être aimé. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, la possession d’ attributs avantageux n’apparaissait à aucun endroit. En revanche, placé juste après « le physique flatteur », et le talonnant de près, on trouvait « le sens de l’humour ». Les femmes aiment rire, c'est un fait.
Mon regard se posait à nouveau sur le couple, et je réalisais à quel point ce que cette prétention avait de follement utopique.
Il faut bien comprendre que le plus souvent, l’homme n’a qu’une très vague idée de ce qui amuse les femmes. Les histoires drôles ? Les imitations ? Les déguisements ? Un regard mordant porté de la société qui nous entoure ?
La liste est infinie, l’homme un peu perdu.
C’est vrai, il m’arrive de faire rire les femmes, essentiellement lors de tentative de séduction. Mais c'est un phénomène qui échappe à mon contrôle.
En général, les choses ne vont guère au-delà de la première approche, mais il est arrivé une ou deux fois qu’une histoire se noue, voire qu’elle se poursuive un peu au-delà de la simple nuitée.
Les problèmes commencent ici.
On a vite fait de ne plus me trouver drôle, involontairement ou pas. Je n’amuse plus personne, excepté à un moment qui arrive à la fin, lorsque je lui crie qu’une fois la porte franchie, il sera inutile de revenir. Alors j’entends son rire s’égrener méchamment tandis qu’elle emprunte l’escalier pour la toute dernière fois.
Ces expériences m’inclinent à penser que les seuls moments dans la relation où je côtoie l’idéal féminin de la perfection masculine se situent au début et à la fin.
Entre les deux, des progrès restent à accomplir.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Victor Bâton
commenter cet article

commentaires

Alphonsine 11/09/2011 21:38


Je viens de découvrir votre blog. C'est du pur bonheur ! Je reviendrai lire tout ce que je n'ai pas encore eu le temps de lire !


Victor Bâton 12/09/2011 09:37



Merci beaucoup ! En espérant que le reste de votre lecture vous plaise autant !



Carte D'identité

  • Aloysius Chabossot

Avertissement

Les textes qui suivent proposent au lecteur d’entrer de plain-pied dans le cerveau méandreux d’un aquoiboniste. La diversité des sujets abordés peut donner dans un premier temps une impression de confusion peu compatible avec l’élaboration d’une pensée construite et ordonnée, et l’on pourra par moments se sentir comme un naufragé embarqué sur une frêle esquive, perdu au milieu d’une purée de pois. Cependant, au fil des pages, le lecteur consciencieux se verra récompensé de ses efforts : car bientôt, au milieu de la brume, apparaîtront comme dans un rêve les côtes admirablement ciselées d’une pensée homogène et novatrice : l’aquoibonisme. Il faudra pour cela parfois ramer un peu.

Qu'est-Ce Que L'aquoibonisme ?